mar 2 mai 2006

Affichage Libre !

02 05 2006

A l'occasion du dépôt d'un recours auprčs du Tribunal Administratif par l'association ANDROMAC, une semaine d'actions et d'évčnements (concerts, expositions, projections, débats … ) est organisée par les associations du collectif.




Vous trouverez ci-joint le programme complet de cette semaine de mobilisation associative.

Nous comptons sur vous pour annoncer et relayer la suite de notre action.



RAPPEL DES FAITS:

Le conseil municipal de Bordeaux a pris un arręté pour
infliger aux associations, qui affichent pour informer
sur leurs activités, de lourdes amendes que les plus
modestes ne peuvent pas payer. Nous exigeons le
retrait de cette mesure abusive parce que :



-La liberté d'informer est inscrite dans les droits
fondamentaux. On ne peut l'empęcher sous prétexte que
cela soit « salissant ».
-Les immeubles supports de l'affichage associatif sont
inoccupés, souvent insalubres et ne servent ni au
logement (alors qu'il existe des milliers de mal
logés) ni ŕ aucune autre activité…ŕ part l'affichage.



-Bien que le nombre de panneaux d'affichage mis ŕ
disposition par
 la mairie soit conforme ŕ ce que la
loi prévoit, il est trčs nettement insuffisant au
regard de l'activité associative et non lucrative de
la ville; de plus, ceux-ci sont accaparés par les
structures professionnelles et commerciales.

-Depuis que l'imprimerie existe, des affiches ont
toujours recouvert les murs des villes, męme dans les
périodes les plus sombres de l'histoire. Une telle
mesure autoritaire ne saurait l'empęcher.