ICEBERG SLIM « Pimp »

Editions de l’Olivier

collection Petite Bibliothèque Américaine

Roman préfacé par Sapphire

La quatrième de couverture parle d’elle même :

Iceberg Slim, alias Robert Beck, est le proxénète le plus célèbre des Etats-Unis. Pimp, qui raconte en détail sa carrière de maquereau, est un livre cru, qui sent la sueur, le sexe et les parfums lourds. C’est un document unique sur les bas-fonds de l’Amérique noire et blanche, sa beauté sauvage et son abjection. Publié en 1969, il est toujours le livre de chevet de toute une génération d’étudiants et de rappeurs.

« Les livres d’Iceberg Slim présentaient les Noirs comme des êtres huùains et rendaient notre dignité. Avant d’avoir entendu parler des Panthers, Iceberg Slim m’a fait comprendre qu’il était important d’écrire sur les ghettos ». (Sapphire).

Pour sortir du ghetto, Iceberg avait choisi une carrière d’écrivain. Elle fut, en un sens, exemplaire : à sa mort en 1992, le succès de ses huit romans parlait pour lui.

Je rajouterai que ce roman sent aussi beaucoup la drogue et la misère, que les femmes ou putes y sont décrites sans complaisance, que ce roman préfigure les ambiances des films de Blaxploitation qui arriveront dès la fin des années 60 sur les écrans de cinéma américain, que l’auteur reconnaît qu’il s'est trompé de chemin et que sa nouvelle vie d’écrivain est plus saine que celle qu’il dépeint tout au long de son récit…