Occupation de l’UNEDIC, jour un : personne ne dĂ©cidera Ă notre place

Plus de deux cents chĂ´meurs et prĂ©caires occupent depuis 20H le siège de l’Unedic . Ensemble Rmistes, intermittents du spectacles, intĂ©rimaires, vacataires, prĂ©caires de tous statuts , Ă l’appel de plusieurs organisations dont AC ! et la Coordination du spectacle ont dĂ©cidĂ© de s’inviter dans le lieu ou sont prises une bonne part des dĂ©cisions qui voudraient les condamner Ă la prĂ©caritĂ© totale, aux pressions , aux emplois non choisis.

Ensemble nous comptons bien nous faire entendre dans une campagne qui nous réduit au silence .

RadiĂ©s, insultĂ©s, exploitĂ©s , prĂ©carisĂ©s : jusqu’à quand ? Les dernières conventions d’assurance chĂ´mage, co-signĂ©es par le MEDEF et quelques syndicats complices, dont la CFDT, ont dĂ©truit le rĂ©gime d’indemnisation exclu plus d’un demandeur d’emploi sur deux de toute indemnisation ASSEDIC, fait baisser un peu plus le revenu des intĂ©rimaires, des saisonniers., dĂ©truit le rĂ©gime d’indemnisation des intermittents.

Des centaines de millions d’euros sont gaspillĂ©s dans le contrĂ´le des chĂ´meurs, de plus en plus souvent livrĂ© Ă des prestataires privĂ©s, les salariĂ©s continuent Ă cotiser pour une assurance chĂ´mage qui les indemnisera peu ou pas du tout. Dans le mĂŞme temps, les employeurs, gros ou petit voient eux les exonĂ©rations de charge se multiplier, et le cout du travail de plus en plus souvent pris en charge par l’Etat, donc par les impĂ´ts de ces mĂŞmes salariĂ©s : les emplois aidĂ©s du plan de cohĂ©sion sociale de Borloo , principale cause de la baisse du chĂ´mage avec les radaitions massives,en sont la parfaite illustration.

Ensemble, nous entendons réaffirmer qu’on ne dressera pas les travailleurs pauvres contre les chômeurs puisque la plupart d’entre nous oscillent en permanence entre ces deux formes de précarité.

Ensemble nous entendons rĂ©affirmer, contre tous ceux qui voudraient nous culpabiliser que le libre choix de son emploi, le droit Ă vivre dĂ©cemment, qu’on soit au chĂ´mage ou pas, n’est que le minimum !

Nous appelons tous les chômeurs et précaires à manifester leur solidarité, et à sortir du silence coupable où certains voudraient les cantonner.

Ni chĂ´mage de masse, ni plein emploi prĂ©caire, nous voulons vivre ! Rassemblement demain 12H devant le siège de l’UNEDIC, 80 rue de Reuilly, mĂ©tro Montgallet

Source : http://www.ac.eu.org/spip.php?article1631

Coordination des Intermittents et Précaires d'Ile de France

Site internet: http://www.cip-idf.org