Le blog de Sabor Discos

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 27 novembre 2006

Mellino + Kinky Beat + Ojos De Brujo Mourenx

Dans le cadre du festival de "toutes les musiques 2006", le concert eu lieu le samedi 25 novembre la salle Louis Blazy Mourenx.

Arriv pour 18h, j'attendis en vain 1h30 l'arrive du groupe Ojos de Brujo avec lesquels j'avais prvu un interview. Courses rapides au supermarch local pour le pique-nique...

20h30 ouverture des portes. Le concert ne dmarrera pas avant 21h10.

Mellino est un trio avec deux anciens Ngresses Vertes: le guitariste chanteur, sa femme au chant et au tambourin, enfin un percussionniste et au coeur galement. Le set fut court mais russi et parsem de quelques reprises du groupe disparu en version rumba gitane !!!

La Kinky Beat tait norme : un de leur meilleur concert qu'il m'ait t donn de voir ! Une putain d'envie de jouer sur scne et un dynamisme communicatif ! Matahari toujours bien prsente, bougeant bien et son chant alliant douceur et violence contenue; Rude dchan derrire ses consoles et au micro, et le reste du combo tout autant explosif et survolt !!! Et le public a bien rpondu prsent pendant la petite heure de leur concert.

Pour Ojos de Brujo, je suis rest un peu plus en retrait car fatigu et je connaissais moins bien leur rpertoire finalement. Grosse entamme de concert avec Respira. Je reconnu ensuite parmis leurs derniers hits : "Todo Tiende" ou "Sultanas de Markaillo". Ce fut extra ce jeu de scne entre tous les zicos et le DJ, la chanteuse, la danseuse flamenco et le mix video derrire... Grosse ambiance dans le public vraiment bon...

Bilan : une excellente soire !!!

mercredi 15 novembre 2006

Calexico 23 / 10 / 2006 Bordeaux

Un lundi soir: c'est pas tous les jours que les gaziers te diront qu'ils sortent un lundi soir !

Pourtant, moi j'y suis, en route pour Bordeaux. Ce soir j'ai rencard avec Federico de Buenos Aires son htel et surtout, une entre prise par Gary pour le concert de Calexico...

J'me pointe l'htel, ct Mriadeck ds 19h mais rien n'y fais. Le vent, je le prends gros comme une maison car j'apprendrai plus tard que mon collgue latino venait peine d'atteindre Bilbao cette heure l...

Directon le Boqueron, quartier St Michel, pour retrouver les collgues dont Cyril et son ami venus tout droit de Bayonne.

"Boudu !" me dis-je, "Faut croire que les Calex sont sacrment connus !!"

Un coup de fil de Federico et on se retrouvera aprs le concert htel de Meriadeck, ouf !

Le plateau de tapas et verre de rouge bien vite aval, nous voil l'entre du 4 Sans. Il est 22h pass et Jason Collet vient de finir son set. Malgr le regard inquiet de Francis, il y a du monde pour cette soire et a rentre encore. Ce n'est pas ce soir qu'il prendra un nouveau bouillon avec son asso Allez Les Filles.

Le 4 Sans est un grand hangar tranform en bote mais bien amnag, isol et le son y est trs bon. En tout cas, part quelques buzz, on n'aura pas trop se plaindre de cette soire !!!

Calexico attaque par une putain de ballade pop la gratte sche. Ca scotche direct. Moi, j'suis pas trop dans leur sauce poppy bienqu'ils ngocient a avec des sacrs crescendo !

Non, moi, ce que je prfre c'est leurs tartines latinos videmment. Ben oui, je fonds sur leur rocks aux teintes mariachis, leurs chansons texanes doucettement sucres d'accents latino. Ca Clavierise, guitarise, cogne la baterie, enfonce ct basse, on est sous le charme. D'autant que la pointe cuivre du chicano local la trompette, ne laisse personne indifrent !

Dj une heure quinze de concert et voici la fin du premier set sur leur titre phare: "Crystal Frontier". Un ado ct de moi, portable en main, annonce que c'est son meilleur concert depuis des lustres, qu'il ne regrette pas d'y tre venu seul son collgue au bout du fil... Moi contemplatif, j'prends plus de recul car leurs ballades pop ont tendance m'assomer. Cyril paie ses tournes mais pas pour moi car je rentre MDM dans la nuit...

Le rappel sera plus transcendant, la ferveur et les applaudissement du public plus fort encore. Un grand black devant moi guinche terrible et son crne ras ne semble pas effrayer la minette sa gauche.

Bien duqu le public n'en demandera pas plus, n'en dplaise Gary qui rclame encore le combo amricain...

Je n'insiste pas et m'oriente vers la sortie car Federico m'attend. L'aurevoir aux Bayonnais, le dtour par la place de la Victoire pour que Gary chope son dernier tram et je suis l'accueil de l'htel avec Federico. il profite du voyage d'entreprise de son pre pour suivre pendant 15 jours un tour rapide d'Europe de l'ouest, avec une des premires soires qui le font se coucher Bordeaux. Il ne conat pas Calexico. "Typ mariachi ? si j'avais su, je serai venu.", voil un gars ouvert ! En tout cas avec son groupe Siete Remedios, il rve de faire de mme : tourner en Europe et faire guincher les salles !

Moi, en bon aptre, je lui laisse le maximum de contacts dans les villes o il passera rapidement pour qu'il puisse rencontrer au plus vite nombre de gens susceptibles de pouvoir l'aider... J'espre qu' mon tour je pourrai lui rendre visite dans sa pampa locale sur un air qui sent la poussire et le blues, le charme latino et la guitare pop, un quelque chose que Calexico nous a laiss ce soir et que seul le voyage pourra rsoudre !

Toshiba.