Font Size

Screen

Cpanel

Dernières news

Dernières biographies

La Charanga Contradanza

LE GROUPE :

La Charanga Contradanza, par son orchestration (chants, violons, flûte, saxophone, trombone, percussions, baby-basse, piano) possède un son acoustique original, subtil et puissant qui fait chalouper les hanches et les esprits. Les chansons, interprétées par les quatre chanteurs du groupe, sont écrites en français, en espagnol et en yoruba, ceci à l'image des différentes origines et nationalités des musiciens de l'orchestre. La France rencontre Cuba, le Venezuela, l'Argentine, l'Espagne, et l'Equateur.

Les compositions, écrites et arrangées par les musiciens de l'orchestre, évoquent les grandes facettes de la musique afro-cubaine : le danzón, le son, la guajira, la rumba, la conga des comparsas du carnaval cubain, le cha-cha-cha, le mambo, le latin-jazz, la salsa, le rap-salsa.
La " música bailable ", la musique qui se danse et qui s'écoute, tel est l'objectif de la Charanga Contradanza.

Un peu d'histoire...

La Contredanse représente l'influence française dans la musique cubaine. Les colons français émigrés dans l'Oriente cubain, après la révolution haïtienne, au début du XIXième siècle, ont apporté ce style de musique de danse, à la mode à l'époque, qui sera la base du danzón cubain.
L'instrumentation, typique par ces violons et sa flûte, comprend un piano, une contrebasse, augmentée des timbales et des tumbas. Le danzón s'est épanoui plus tard dans le style charanga, au sein de formations appelées " charangas francesas " et est illustré par l'Orquesta Aragon. Enrichies par le son spécifique du trombone, les charangas ont donné cette couleur que l'on retrouve dans des orchestres comme La Fania all Stars de Johny Pacheco.
Cette orchestration peu connue en Europe continue à faire danser la planète avec des groupes tels que La Ritmo Oriental, La Original de Manzanillo, Los Van Van et Manolito y su Trabuco.

Les facettes de la musique cubaine sont multiples:

  • La musique afro-cubaine, avec les tambours batás, réminiscences des racines africaines, chantées en langue yoruba.

  • La musique populaire urbaine, avec la rumba et le son, représentée par le tres (guitare à trois cordes doubles), les maracas, le bongo, la clave, et le güiro.

  • La musique populaire de la campagne, avec la guajira, fortement influencée par les romances espagnoles.

  • La musique de carnaval avec la conga, exécutée en parade par les comparsas cubaines.

  • La musique de salon, comme le danzón, qui prélude au cha-cha-cha et au mambo

Tous ces différents courants musicaux, communément assimilés à la salsa, englobent aussi la plena et la bomba de Porto-Rico, le merengué de Saint Domingue et la musique des " latinos " émigrés à New-York.

 

Formation actuelle du groupe :

Aldo Guinart : flûte traversière, sax, direction musicale
Jean Pierre Pichon : batterie
Victor Ibanez : baby basse, tres, chœurs
Régine Mano : tumbadoras, percussions
André Sutre : piano
Patrice Banchereau : chant, bongo, shékéré
Hidegar Garcia : chant
Rodrigo Mosquera : chant, guiro, basse
Tuly Marquez : chant, timbales, maracas
Olivier Caron : trombone
Malik Richeux : violon
Sylvie Cassagne : violon et chœurs

 

Discographie :

2004 : « La Charanga Contradanza »
2005 : participation à la compilation « Muevete Bien : Sabor Latino »

 

:Web :contradanza.free.fr
Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

You are here
Suivez-nous sur Myspace
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Linkedin
Suivez-nous sur Twitter
Radio Sabor