Font Size

Screen

Cpanel

Dernières news

Dernières biographies

Paroles de l'album Le Grand 6

KO KRONIK | FUD | SWAD | DES NÈFLE


KO KRONIK


KO KRONIK
Préprogrammé, instauré pour laisser des nations entières,
le créateur de ces vers, y croit dur comme fer.
Un élargissement encore plus grand des frontières,
je m’en vais faire la guerre, armé de l’épée du rap.
Des pensées que dégage ma feuille et mon stylo.
Prêt pour la guerre ça sera le fer contre la pierre,
je t’enverrais pas, la clique de guerriers celtique à la noix,
mais de samouraï masai prêt à tout défouraille sur des beats hardcore.
Prêt à sonner du son du cor faut qu’on sorte. Facilité, ça se passe comme ça au studio rdc ,je ne suis pas arrivé là pour baltringué mais plutôt présenter le taf acharné de la kronik du ko , pour relevé le challenge même s’il n’y a pas de gain de chance.
Refrain : KO KRONIK arrive sur le mic avec des beat hardcore, prêt à sonner du son du cor.
J’aime pas, raper sur des instrus qui puent, mais qui tuent gars. Non n’ai pas la trouille quand tu écoutes le son, pénétrer dans tes putains de tympans. je rapais, avec la kronik nocturne il faut que ça turne gars, car le chrono est entrain de tourner, la seconde est précieuse il ne faut pas la contourner, et ces gens la , je ne les calcule même pas , car il nous critique se moque de nous il nous a fallu un paquet de temps, de sérieux et d’acharnement afin , de pouvoir sortir un son crédible et on a su éviter la
Police les problèmes j’aime ma vie, car elle ne se résume a rien. Rien qu’a passer mon temps a répéter des rimes sans savoir ce qu’elles veulent dire réellement, c’est ça que je kiffe quand j’aime un truc, et que je peux pas en vivre.
Refrain
Évite les petites folles, ici c’est alias, je kiffe le rap parce que c’est mon seul moyen de m’exprimer. j’rape avec un style hostile , et ce n’est pas prêt de finir car moi et mon groupe, on forme une armada, armée d’un stylo et d’une feuille attention ça va faire des ravages déjà a notre age, le hip hop c’est notre vie alla oua kbal mes frères, il nous a donné une bouche pour
parler même s’il en sort des conneries.
Refrain


DISCRIMINA
Discrimina ça a toujours été comme ça et ça le restera n’ait pas froid quand ils te regardent équipe toi de ta garde
Ta couleur est leur n’ait pas peur, peur, peur.
Les psychopatoracistos, moi je leur mets la tête dans le carreaux ,je suis ko kronik au micro basta vive que je me tire de ce bled pourri sans souci en toute liberté avant de me faire flinguer jeté et recycler par cette société je me suis fait extirpé ma fierté sans avoir rien fait ce n’est pas la peine de recommencer c’est partir ou mourir il faut choisir ma couleur de peau m’a déjà pris à défaut par ces fachos qui m’ont pris dans leurs crocs quand tu te relèves, si t’es pas armé du glaive ces « soi-disant » te crèvent.
Refrain
Si j’prend l’mic à 15 piges, c’est qu’jai pigé qu’il faut crier pour se faire entendre, foutre la merde sur l’instru avant qu’ils nous descendent. J’ai en moi cette nervosité, qui me pousse à m’exposer, face au FN Face au front faut que j’affronte, et exploser leur QG. depuis que j’ai, sur beat cette haine faut leur faire comprendre que jamais plus on ne portera les chaînes. on n’emmerde le FN afin qu’il ne devienne pas international, j’vis sur un piédestal, et ça fait mal, quand tu passes dans une rue et que l’on t’insulte. AH qu’on te dise que ta rien dans le cal bute, j’veux pas monter haut et faire une chute, à cause d’un fachot fâché qui n’a qu’une envie me tuer !

Remonter

 


KO KRONIK | FUD | SWAD | DES NÈFLES

 


FUD

 

F.O.
F.O. it’s time to get away
F.O. let’s call it a day
Hey ! Keep this in mind
You’re not my friend
Oppression, Obsession
You stab my difference
My blood and my soul
I’m still a clean guy
Oppression, Obsession
Your system fux my mind
F.O…
Hey ! Keep this in mind
I’m still a clean guy
Oppression, Obsession
Your system fux my mind

 

SELF ESTEEM
Self Esteem Today You Pray
Self esteem / it’s a bad memory
Love and shame / unknown emotion
Regret blame / unknown sensation
Why scare them ? / they get scared easily
Lost the pain, Lost the reflection, Lost the words, Lost the perception
My feelings / reported missing
Out of the world / now I’m flying
Out of reach / I’ve got the power
Come again / I’m a dreamer
Lost…
Shut of the day / my eyes are blind
Fall of an empire / I see the difference
Sun becomes black / black as darkness
Not another move / it’s a waste of effort
Self Esteem Today You Pray

Remonter

 


KO KRONIK | FUD | SWAD | DES NÈFLES

 


SWAD

 

STRIPPED LIZARD
You get into the fire
With grace and pleasure
You can dance with the flame
Lust and desire
You move
Undulation
Like a sensual lizard
Walking through the fire
Higher and higher
Licking your burning eyes
You’re searching little death
Open your mind
And feeling
Dripping hot rain
On your skin
Black and yellow
Are you a human being or an animal
Walking through the fire ?
Your skin is cold
While you’re burning

VIRTUAL
“…cette année, l’année triple zéro, on en est où ? La réalité est virtuelle, la virtualité est réelle. Rien ne nous prouve plus que ce que nous voyons est vrai. Il faut différencier l’image truquée de l’image réelle. Pas un message un signe, un avertissement : attention truquage !… »

Remonter

 


KO KRONIK | FUD | SWAD | DES NÈFLES

 


DES NÈFLES

 

BARBUS ET MOUSTACHUS
Barbus et moustachus, en short en tongues !
Les moustachus sont sympathiques,
Sans soucis mais y’a un hic,
De Sainte Barbe à Saint Patrick,
Ils passent pour des alambics.
Vin du pays, bière monastique
Qu’ils picolent n’importe où
Des sports d’hiver aux restoroutes
Fins gourmets des bêtes à poil,
On les voit tous s’enivrer.
Nous c’est nos yeux qu’ils régalent
À les voir ainsi enfler.
Les barbus eux sont boulimiques ;
Des barbecues passent aux pique-niques.
Leurs barbes grasses nous indiquent
Leurs repas gastronomiques.
Cassoulet, fromage de bique
Qu’ils picolent n’importe où
Des bords de mer aux terrains de foot
Fins gourmets des bêtes à poil
On les voit tous s’empiffrer.
Nous c’est nos yeux qu’ils régalent
A les voir ainsi gonfler.
Dans les larmes et la sueur
La souffrance sera ta soeur
Dessous la graisse le cœur panique ;
Avant l’infarctus fatidique,
Allons fausser les statistiques
Et faire un peu d’aérobic
« Ah ouais, c’est chouette, la gymnastique, ah ouais... »
Tous derrière Véronique
Et attention à la musique !
Fins gourmets des bêtes à poil
On les voit se faire suer.
Nous, c’est nos yeux qu’ils régalent
A les voir ainsi danser.

 

HAS BEEN CLUB
Au Has Been Club
Les dinosaurs se meurent
Ignorant la rancœur
D’un succès destructeur
Au Has Been Club
Les dinosaurs se meurent
Là, en dessous des fleurs
Dans la fosse aux losers
Au bungalow c’est la fête
Jean-Pierre Cassel fait des claquettes
Descombes s’entoure de playmates
Et Maître Capello perd la tête
Robert Castel fait du pied noir
A Eric Blanc qui lui sourit
Pitivier, Chaudard elle est au
7ème ciel la compagnie.
Refrain
Au casino de la plage
Lefevre et Menez sont en nage
Darry Crowle fait quelques brasses
A l’aise au milieu des liasses
Pierre Doris ‘dore la pilule
Roger Carrel fait des émules
Sa voix caresse les oreilles
De Marcel Amont qui sommeiiiiiiiil !
Refrain
A la cave jonchée de paillettes
El Chato pousse la chansonnette
Bézu, Pompon en starlettes
Font l’after en tête à tête…la classe
Dans tous les recoins de cette île
On joue cent fois le m^me vaudeville
Balutin, Guybet cabotinent
Lamoureux, Tornade sont les Kings, Kings
Refrain

Remonter

You are here
Suivez-nous sur Myspace
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Linkedin
Suivez-nous sur Twitter
Radio Sabor